Mélanie_web.jpg
VIVRE autrement icon 2020.jpg

Mélanie Deveault

Fondatrice et directrice générale

J’ai rêvé de ce projet de communauté à échelle humaine pendant plusieurs années. J’ai partagé mon inspiration avec d’autres aussi déterminés et ensemble nous avons osé ce parcours innovant vers une augmentation de la participation sociale des personnes autistes. Une communauté d’apprentissage, une communauté de partage, un univers de possibilités. Une grande famille afin de répondre au précepte qu’il faut tout un village pour élever un enfant. N’oublions jamais que nous demeurons nous aussi des enfants qui rêvent et poursuivons notre actualisation à chaque jour, devant chaque nouveau défi. Soyons solidaire d’une communauté inclusive, avec nos similitudes et nos différences !

JOHANNE LEDUC

Ambassadrice

Depuis plusieurs années, Johanne a su laisser sa trace dans le portrait de l’autisme au Québec en contribuant à la responsabilité collective et en favorisant la participation sociale des personnes autistes de tous âges.​ Elle est la première ambassadrice à se joindre à l’aventure VIVRE. Elle milite afin que chaque voix soit entendue pour contrer l’indifférence et l’ignorance face à l’autisme.​ Par son récit, La souffrance des envahis, elle partage sa réalité et son quotidien auprès de ses deux enfants autistes et nous fait prendre conscience des divers combats auxquels une mère doit faire face.​ Depuis, elle participe à de nombreuses conférences, entrevues, reportages et documentaires dont Une pilule, une petite granule et 21 jours. Femme de changement, elle fonde le premier Salon de l’autisme du Québec qui eut lieu de 2014 à 2017 et procure aux familles, un accès direct aux ressources dont elles ont tant besoin. ​

Photo : Guy Tessier

couvert_2.jpg

21 jours - TV5

« Nous avons un effort collectif à faire : il faut à tout prix augmenter notre connaissance en autisme, il faut arrêter de juger sans savoir et il faut commencer à s'entraider. ​Ensemble, nous pouvons faire une différence car plus nous en parlerons ouvertement, moins nos enfants en souffriront. »​